18.11.19

_consultation du public autour de La pièce parfaite.

Pour nourrir la réflexion autour de La pièce parfaite. et pour élargir l’échange mené par le labo des commanditaires à un public plus large, POCHE /GVE a mandaté Olivier Moeschler, sociologue, chercheur associé à l’Université de Lausanne, pour mener en septembre une enquête auprès de 400 personnes fréquentant (ou non) les théâtres aujourd’hui. Plus précisément, nous souhaitions cerner leurs pratiques culturelles et connaître leurs idées de ce que devrait ou pourrait être une // pièce parfaite //. Une demi-douzaine de discussions qualitatives avec différents groupes de spectatrices* ont également été menées en parallèle au sondage.


Selon ces consultations, une // pièce parfaite // doit permettre de s’interroger sur le monde et, en premier lieu, ÉMOUVOIR. Elle se doit aussi d’être novatrice plutôt que de se baser sur des formules éprouvées. L’émotion, la poésie puis le texte, le thème et l’intrigue en seraient les principaux ingrédients, ceci avant la notoriété de l’équipe artistique notamment. La majorité des personnes interrogées est également d’avis qu’il n’est pas souhaitable qu’une pièce soit ouvertement engagée ou didactique, mais il ressort des résultats qu’elle peut l’être de façon implicite, sans délivrer un message univoque mais en questionnant et bousculant les idées reçues.


voir le rapport complet Escale vers La pièce parfaite. Pratiques et perceptions autour du théâtre contemporain à Genève.

13.11.19

_labo 6


des cris – des cris – et encore des cris s'entendent...
des nuages – des nuages – et encore des nuages s'entendent...


Dans la salle à côté il y a des répétitions, est-ce que ces cris seraient le présage d'une tempête d'interrogations et d'objections entre les laborantines?


Les objectifs à atteindre pour ce labo sont deux : affiner la commande d'écriture et passer de trois avant-projets à un seul.


Étape numéro 1 : nous formons trois groupes selon le projet choisi, et à travers nos propositions et nos envies nous essayons de définir de manière plus précise des idées.


Au dessus des nuages,
des mélanges – des mélanges - et encore des mélanges des nuages s'entendent...


Etape numéro 2 : cette fois-ci les groupes sont mélangés, c'est-à-dire deux membres de chaque groupe changent de place pour en rejoindre un autre et passer au tri des éléments forts qui devront figurer dans notre pièce parfaite.


RÉSULTAT : Le double objectif, apparemment simple et clair, CLÉ EN MAIN, semble nous dépasser, mais en effet non, nous sommes toujours là, toutes accrochées à un fil, en essayant de creuser les mots, de leur donner de la vie... des allers-retours, des regards, des interrogations, des doutes, du calme, des erreurs, plein d'émotions contrastées et partagées....


S o rt i r ou p a s d e sa z on e de c o nf ort?


le paradis...


RESPECT !

RESPECT !

RESPECT !


L'idée de faire converger les thématiques les plus importantes dans un seul projet, ça ressemble à vouloir trouver un compromis à tout prix, et ce n'est pas très intriguant pour certaines laborantines.


Plus de pluie, que du soleil...
...
...


Une laborantine se rappelle que un jour nous étions d'accord que chacune vote pour un projet. Le soutien, la bienveillance et la confiance s'installent dans le groupe... Les laborantines sont prêtes au vote et ensemble, regardent l'horizon ...et elles cherchent la pièce parfaite, est-ce qu'elle est là?


La pièce est votée...


Parfaite... ?? ?????


Direction la forme.


Alessandra

11.11.19

_recherche comédiennes parfaites

Les commanditaires du labo choisiront les comédiennes de La pièce parfaite. en discussion avec le metteur en scène, Yvan Rihs, le 7 décembre. Les comédiennes professionnelles qui seraient tentées par cette aventure utopique sont invitées à soumettre leur dossier avant le 28 novembre!


Tous les détails se trouvent dans l'annonce sur le site d'Artos.

06.11.19

_labo 5

Nous voilà déjà à la 5ème séance. Les échéances sont là, bien réelles : choisir l’auteure qui portera notre commande et avancer dans ladite commande…


Ce sera une soirée d’élection, digne de celle pour le Conseil fédéral. Mais bien loin des logiques de partis, nous allons donner une chance égale à chacune des auteures. Nous commençons par faire entendre littéralement leur voix, ou plutôt celle de leurs personnages. Une intonation grave là, une autre plus douce ici, un peu d’humour aussi, et les textes prennent vie. Et puis vient le moment où montent à la tribune les agentes littéraires d’un soir, chacune défendant « son » auteure avec cœur et éloquence. Nous voilà prêtes pour un choix éclairé. Un tour de scrutin, et voilà ! Une auteure se dégage, sans équivoque, Magali Mougel, tant pour son traitement de la langue, ses dialogues percutants, son humour corrosif, que ses histoires qui perturbent et permettent différents niveaux de lecture.
Mais il reste quelque chose dans l'air comme un petit pincement au cœur de devoir laisser partir les autres auteures. 


Après ce premier défi et une petite pause, rapide mais gourmande (et bien méritée !), nous repartons vaillamment pour une deuxième élection, cette fois pour la commande elle-même. Entre plusieurs propositions, il s'agit d'en sélectionner 3, qui nous rassembleront, que nous porterons, qui nous serviront de point de départ, pour aller vers notre objectif, La pièce parfaite.

Premier temps, la parole est aux auteures de propositions. Temps de paroles égal pour toutes.

Deuxième temps, chacune choisit ses 3 favoris, des pastilles rouges feront office d'indicateurs de vote.

Résultat: si les première et deuxième places sont attribuées directement au premier tour, la troisième se partage à égalité entre deux autres propositions. Il faudra un second tour... Le temps de soupeser les arguments en faveur de l'une plutôt que l'autre, d'essayer de trouver des défauts pour se dire que décidément nous faisons le bon choix même si au fond de nous, nous voudrions toutes les garder, les dés sont jetés, les pastilles sont à nouveau collées. Pas besoin de recompter, la troisième place est attribuée sans possible contestation.


Nous avons maintenant une auteure et 3 initiatives. A nous maintenant d'en faire un projet, ou qui sait, un contre-projet. Ici pas de consensus mou, mais des ralliements enthousiastes. Projet ou contre-projet, c'est sûr, nous serons toutes derrière, comme une seule femme!


Alexandra

30.10.19

_labo 4

C’est hors les murs que le labo de La pièce parfaite. se retrouve pour cette quatrième séance. Première étape: découvrir les résultats de la consultation réalisée auprès de près de 400 personnes. L’objectif ? Faire un pas de côté pour cerner // l’horizon d’attentes // de notre public, sa vision du théâtre contemporain, en espérant qu’il nous aiguille un peu plus dans notre quête de la pièce parfaite !


Notre échantillon est essentiellement jeune et féminin, et les résultats aussi riches et diversifiés que nos avis de commanditaires du labo.


Les ingrédients de la pièce parfaite seraient alors un méli-mélo d’émotions, de beauté et de poésie, un texte, un sujet qui nous touche, une intrigue. Que faire et comment exploiter ces résultats?


Notre commande d’écriture doit-elle, elle aussi, être parfaite? La fabrication de la pièce parfaite ne pourrait-elle finalement pas être notre sujet, comme nous le suggère un répondant?


Le rythme s’accélère et l’heure des choix approche : notre prochaine mission va être de décider de la future auteure de La pièce parfaite. Nous échangeons sur nos lectures d’extraits de textes, et Julie partage avec nous les raisons d’écrire de chacune des trois auteures.


Nous partons avec plusieurs défis à relever lors de notre prochaine séance : choisir notre auteure, esquisser notre commande d’écriture, et que les commanditaires prennent le pouvoir du labo !

Lilas

Comment doser les ingrédients de La pièce parfaite.?
  

16.10.19

_labo 3

Nous voilà à la 3ème séance du labo. Après s'être demandé ce que pourrait être la pièce parfaite, nous voilà confrontées à notre rôle de commanditaire de la dite // pièce parfaite //. Un pas de plus dans l'aventure...


Mais qu'est-ce qu'une commande? Et puis c'est comment une commande? Et que doit-on y mettre?


Julie et Mathieu viennent à notre secours en nous livrant leur propre expérience, soit de commanditaire, soit de l'auteure qui reçoit la commande. Et si cela nous éclaire, l'effet suivant est de provoquer encore plus de questions...


Nous passons de la forme toutes en cercle, à la forme en plus petits groupes, de nouveau toutes en cercle... La forme de notre petite assemblée varie comme ces merveilleux nuages d'étourneaux. Une hypothèse pour ce comportement est qu'ils collectent ainsi plus efficacement de l'information, et accroissent ainsi la survie des individus du groupe entier. Que d'informations nous collectons, comme ces oiseaux... si nous sommes parfois désorientées, parfois presque certaines puis à nouveau dans l'interrogation, nous savons que nous le sommes toutes ensembles... Et si, comme une laborantine l'a soulevé, nous étions déjà en train de jouer la pièce parfaite? Plusieurs voix, plusieurs émotions, des doutes, mais chacune répondant à l'autre. Embarquées que nous sommes dans notre fabuleux navire, peut-être pensant, en riant, à la devise fluctuat nec mergitur, nous nous éparpillons la tête sens dessus dessous, mais déjà en train de penser à notre prochaine étape.

Alexandra

09.10.19

_labo 2

Avec de la méthode et de la logique on peut arriver à tout aussi bien qu’à […] lançait ironiquement Pierre Dac à la cantonade. C’est une évidence : une démarche cartésienne s’avère indispensable tant la question à laquelle on s’attache à répondre est ambitieuse. Quels sont donc ces ingrédients qui feront que la pièce sera parfaite ? En ce mercredi soir, ce sont d’abord nos itinéraires de spectatrices qu'on convoque : ces mémorables expériences théâtrales qui ont façonné positivement nos vécus de spectatrices. Et en quoi ces représentations intimement et émotionnellement gravées en nous véhiculent-elles, peut-être, ces constituants essentiels de la pièce parfaite ?


Ce hors-d’œuvre mémoriel et le plat de résistance de la soirée s’accommodent fort bien l’un l’autre : cette première introspection est suivie d’une fructueuse séance de remue-méninges visant précisément l’identification de ces mystérieux constituants. Je m’engage peu en affirmant que la richesse de cette chasse aux saveurs nous déçoit toutes en bien : que d’ingrédients, tout autant subtils et savoureux ! Intimement empreints d’émotions. Trop d’ingrédients peut-être aussi.


Un mélange d’autant de goûts et de saveurs peut-il sérieusement produire un mets délicieux ? Délicat ? Qui emplira toute spectatrice d’un intense plaisir avec certitude ?


Il faudra définitivement de la méthode pour associer judicieusement tous ces éléments dans une savante recette. En tout cas, cette richesse d’ingrédients appelle en moi une préoccupation semblable à celle qu’évoque le fondateur de la démographie, Adolphe Quetelet, lorsqu’il s’interrogeait si l’humain moyen, parfait forcément, qui ressortait des études statistiques qu’il conduisait ne s’apparentait pas plus à une monstruosité qu’à une vraie femme ou un vrai homme !


C’est sûr un compromis ou un consensus dans un exercice de réduction de tous ces ingrédients, certains étant possiblement incompatibles, ne pourra aboutir qu’à une construction monstrueuse. L’assistance de Camille, dans la fabrication d’un « consentement sociocratique » nous sera indispensable.


Un grand merci à Nina qui elle a déjà vraiment compris ce qu’était l’en-cas du soir parfait.

Peiro

23.09.19

_démarrage du labo

Première mission: faire connaissance. C’est plutôt réussi, même s’il est difficile de se souvenir du nom de chacune d’entre nous. L’aventure regroupe une trentaine de personnes dont 2/3 de commanditaires provenant d’horizons très variés et 1/3 de représentantes du POCHE /GVE et de professionnelles. 


Deuxième mission: une séance de brainstorming en petits groupes pour définir les rôles des protagonistes de cette aventure. Pas si simple, mais finalement des rôles bien détaillés pour les commanditaires, les artistes (auteure, metteure en scène, ...) et le POCHE /GVE.  


Excellent démarrage pour ce labo: rencontre bien organisée, atmosphère conviviale et objectifs atteints. Les laborantines semblent toutes enthousiastes et motivées. Que des bons présages pour cette expérience qui s’annonce passionnante !


Edith

A l'abordage! Palpitantes d’excitation et d’espoir, les laborantines pagaient ensemble, transportant leur lots d’idées et de forces à la recherche du trésor que cache cette ile mystérieuse.

09.09.19

_la chasse aux ingrédients magiques a débuté!

La chasse aux ingrédients qui feront La pièce parfaite. a débuté lors d'une rencontre autour des thèmes et formes à porter sur la scène aujourd’hui et sur le rôle du théâtre dans notre société. D'autres occasions similaires permettront de creuser les opinions des presque 400 personnes ayant participé au sondage mené début septembre, et dont on partagera les résultats bientôt!

28.08.19

_Participez à notre sondage!

Quelles sont vos motivations à aller au théâtre ? Quels sont vos désirs en matière de spectacle ? Quelle est la fonction du théâtre à vos yeux ?


Donnez votre avis précieux sur ces questions en prenant 5 minutes pour remplir notre sondage en ligne (jusqu'au 09.09).


...et pour aller plus loin, POCHE /GVE vous invite à approfondir cette réflexion lors d’une rencontre le dimanche 8 septembre de 15h à 17h au bar du théâtre.


Les données récoltées grâce à ces consultations serviront notamment de point de départ pour le labo de La pièce parfaite. 

19.06.19

_LaGonz’ devient commanditaire

Kim Schneider (alias LaGonz') nous fait le plaisir d'accepter d'être une des commanditaires de La pièce parfaite. et de participer au labo qui élaborera la commande théâtrale pour cette pièce. Elle documentera en format post-its les débats au sein du labo et nous régalera de son crayon frais et impertinent sur cette expérience citoyenne et artistique.


Voici son premier post-it suite à la réunion d'info du 18 juin...


© LaGonz'

15.05.19

_Appel à participation!

... d'imaginer une pièce ensemble!

Vous qui aimez le théâtre, vous qui le détestez, vous qui n’y avez jamais pensé, vous qui cherchez un spectacle pour après le travail, après la fatigue, avant les enfants, vous qui voulez vous jeter à l’eau, venez planter vos palmiers! Faites apparaître la dernière île de notre archipel!

POCHE /GVE vous invite à être les commanditaires de La pièce parfaite.

RDV (sans engagement) le mardi 18 juin à 19h au bar du théâtre