Ce site ne sauvegarde aucune donnée personnelle. Vous pouvez lire notre politique de confidentialité.

Selma Alaoui

La putain respectueuse

Selma Alaoui vit à Bruxelles. Après une formation à l’INSAS, elle travaille comme auteure, metteure en scène et actrice. Depuis 2007, elle est codirectrice artistique du collectif théâtral Mariedl, en résidence artistique au Théâtre Varia (Bruxelles). Son travail de mise en scène et d’écriture explore les thèmes de l’identité et de la vie en société de manière poétique et organique, comme dans Anticlimax de Werner Schwab (Prix de la critique – Meilleure Découverte 2007), I would prefer not to (Prix de la critique – Meilleure mise en scène 2011), L’amour, la guerre (2013), ou Notes pour le futur (2015). Depuis quelques années, son travail s’articule autour de la question des nouveaux récits et de la résistance. En 2016, elle a adapté le roman Apocalypse bébé de Virginie Despentes à la scène. En 2020, elle présente Science-fictions, un spectacle sur l’avenir et la fabulation. Selma Alaoui est également artiste associée du Théâtre de Liège et enseigne à l’INSAS. Au POCHE /GVE, elle met en scène Krach de Philippe Malone, lors de la saison_drüüü (2017), et femme disparaît (versions) de Julia Haenni, lors de la saison_répertoire (2021).

©Dorothée Thébert Filliger

mAthieu Bertholet

Formé à l’Université des Arts de Berlin, directeur artistique et metteur en scène de la compagnie MuFuThe, auteur en résidence au GRÜ/ Transthéâtre puis à La Comédie de Genève, danseur sous la direction de Cindy Van Acker et Foofwa D’Imobilité, ou encore auteur de pièces publiées chez Actes Sud-Papier et traducteur, mAthieu Bertholet croise les pratiques et développe un mode d’expression singulier, non cloisonné et exigeant. Nommé directeur du POCHE /GVE en 2015, il est également coinstigateur du master de mise en scène à La Manufacture de Lausanne, coresponsable du département Écriture Dramatique de l’ENSATT à Lyon et enseignant à l’Université belge de Louvain. Au Théâtre Vidy-Lausanne, il crée le spectacle Luxe, Calme, début 2018. La même année, il met en scène Bajo el signo de Tespis, de José Manuel Hidalgo pour le Dramafest, la biennale de dramaturgie contemporaine de Mexico, qui est repris à Oaxaca et Genève. Durant cette saison_répertoire, il met en scène deux pièces qu’il a lui-même traduites: Le journal d’Edith de Patricia Highsmith et Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, de Rainer Werner Fassbinder. En 2021, il remporte un Prix suisse des arts de la scène pour l’ensemble de sa carrière.

Anne Bisang

Still Life (Monroe-Lamarr)

Repérée dès sa première création, WC Dames, en 1987, Anne Bisang fait un parcours suivi dans les théâtres romands. Son travail artistique, après un passage par un théâtre visuel et silencieux, se fonde sur le texte et la créativité des actrices. Convaincue de la responsabilité de l’artiste et du théâtre dans les affaires du monde, elle choisit les textes des auteures vivantes ou des textes souvent méconnus et porteurs de problématiques humanistes, sociales et politiques. Après douze années à la direction de la Comédie de Genève, elle fonde une nouvelle compagnie indépendante, anne bisang productions. En juin 2013, elle est nommée à la direction artistique du Théâtre Populaire Romand (TPR) – Centre neuchâtelois des arts vivants à La Chaux-de-Fonds. Small g – une idylle d’été, basée sur un roman de Patricia Highsmith traduit et adapté par mAthieu Bertholet, a tourné en 2019-20 sur les grandes scènes de Suisse romande. En 2022, elle crée L’Art de la comédie d’Eduardo De Filippo au TPR. Au POCHE /GVE, elle a signé les mises en scène de Guérillères ordinaires de Magali Mougel (2016), Havre de Mishka Lavigne (2019) et Qui a peur de Virginia Woolf ? (2021).

– © Francesca Palazzi

Isis Fahmy

Trigger Warning

Isis Fahmy est metteuse en scène et chercheuse associée au sein de La Manufacture – Haute Ecole des Arts de la Scène à Lausanne depuis 2018. Depuis novembre 2021, elle est également artiste associée à l’Hexagone, à proximité de Grenoble en France. Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en Provence, après une Licence d’Esthétique à Panthéon-Sorbonne, elle obtient son Master de Mise en scène en 2015 à La Manufacture. Elle fait ses premiers pas au POCHE /GVE pour le Sloop 2 – grrrls monologues (saison_unes, 2015-16), où elle signe la mise en scène de Louise Augustine de Nadège Réveillon.
Elle initie des projets pluridisciplinaires au sein de la Compagnie [IF] qu’elle fonde en Suisse Romande en 2015, mêlant textes philosophiques et poétiques, musique contemporaine, design d’interaction et chorégraphie. Ces œuvres sont visibles dans des salles de théâtre, des lieux d’expositions ou dans l’espace public en Suisse et à l’international. Elle travaille généralement par cycle de recherche artistique avec Kairo[s] (2015-2021), à partir des sons du Caire, et Contrevent[s] (2016-2019), inspiré du roman d’Alain Damasio. Actuellement, elle ouvre celui sur les Réalité[s] (2021-2023).

©Dorothée Thébert

Manon Krüttli

artiste associée, metteuse en scène
Le Père Noël est une benne à ordures

Elle a poussé tous les murs, occupé tous les espaces avec les mousses de ces JAMBES TROP COURTES ou avec les corps de ses MORB(Y)DES. Elle a traversé toutes les ROMY, et elle a même, en dehors du POCHE, humé l’air du LARGE. Si on parlait anglais, on dirait qu’elle est notre OWN SHOOTING STAR, si on était honnête en français, on dirait qu’on aime qu’elle nous accompagne, de saison en saison et qu’elle pense avec nous. Metteure en scène diplômée de la Manufacture, Manon a voyagé entre les cultures francophone et germanophone du théâtre, tout comme aime à le faire POCHE /GVE. Les écritures d’aujourd’hui, le rôle et la manière de faire du théâtre sont au centre de ses obsessions (tout comme des nôtres !). Comme une évidence, elle est notre première ARTISTE ASSOCIÉE, où elle participe à nos réflexions sur l’ENSEMBLE et le RÉPERTOIRE avec son regard jeune et ouvert, et fait résonner notre saison et son travail (Le Père Noël est une benne à ordures) avec ses propres propositions qu’elle égrène tout au long de la saison.

Après des études au Conservatoire de Genève, aux Universités de Berne et de Berlin, ponctuées d’assistanats à la Schaubühne de Berlin et au Théâtre Vidy-Lausanne, Manon Krüttli complète sa formation par un Master en mise en scène à La Manufacture – Lausanne. En 2009, elle crée la Cie les minuscules avec Charlotte Dumartheray et Léonie Keller, avec lesquelles elle conçoit plusieurs spectacles, avant de fonder sa propre compagnie – KrüKrew – en 2016 et de monter ChériChérie, au Théâtre 2.21 à Lausanne. Ces dernières années, elle travaille régulièrement au POCHE /GVE où elle met en scène Unité modèle, Les Morb(y)des, La Côte d’Azur, trop courte des jambes et Dans le bar d’un hôtel de Tokyo.  Pendant la saison 2020-21, elle présente Généalogie Léger, spectacle qui constitue le recto de Le Projet Léger conçu avec Céline Nidegger, Dorothée Thébert et Jonas Bühler et dont le verso Miss None, une pièce écrite par Guillaume Poix, a été jouée au Théâtre du Grütli.
Elle crée la compagnie UmLaut avec l’artiste Jonas Bühler. Ensemble, ils ont conçu Le Large existe (mobile 1) au Théâtre Populaire Romand (TPR) et préparent actuellement leur nouveau spectacle, Comme des bêtes.
Manon Krüttli est artiste associée au POCHE /GVE depuis 2020.

Superprod – Bastien Semenzato

// Une oreille nue à la patte de l’amour ou comment filer une puce malgré soi //

Bastien Semenzato est diplômé de la première volée de la Manufacture – Haute École des arts de la scène. Au théâtre, il collabore entre autres avec le théâtre en Flammes, notamment sur In love with Federer, co-écrit et co-mis en scène avec Denis Maillefer, et joue dans la plupart des institutions romandes. A la télévision, il reçoit le prix Swissperform du meilleur comédien en 2009 pour Les Caprices de Marianne, réalisé par Helena Hazanov, et joue un des rôle principaux de la série 10. Il collabore régulièrement avec Oscar Gómez Mata et sa compagnie l’Alakran, notamment sur le spectacle La Maison d’Antan (dont il signe la version « dans ta classe ») ainsi que Le Direktør et Le Royaume. En parallèle de son travail d’interprète et dans une volonté de création, il codirige avec Céline Nidegger la compagnie Superprod. La maladie de la famille M, La Bibliothèque des projets non achevés ou simplement évoqués et tout récemment Paranoid Paul, créé en avril 2022 au Théâtre Saint-Gervais, font partie de leurs réalisations. Depuis 2016, Bastien Semenzato est intervenant pédagogique régulier (technique de jeu et interprétation) à la Manufacture.

Superprod – Céline Nidegger

// Une oreille nue à la patte de l’amour ou comment filer une puce malgré soi //

Céline Nidegger obtient son diplôme du Conservatoire d’Art dramatique de Lausanne en 1999. Elle travaille dès lors avec différents metteurs en scène dont Hervé Loichemol, Andrea Novicov, Marielle Pinsard, Denis Maillefer, Dominique Ziegler, Manon Krüttli et Ludovic Chazaud, et fait partie de l’ensemble du POCHE /GVE, notamment lors de la saison ensemble_encore (2021-22).
En parallèle de son travail d’interprète, elle fonde en 2009 avec Bastien Semenzato la Cie Superprod. Ils travaillent ensemble sur des projets filmés et des performances qui associent ludisme et bricolage à un contenu politique. Superprod s’attèle également à des projets de théâtre en collaboration : La Maladie de la famille M. créé au Théâtre de l’Orangerie en 2015 et Après le déluge créé en 2017 au Théâtre de l’Usine. Depuis 2017, Superprod travaille à un projet au long cours : La Bibliothèque des projets non achevés ou simplement évoqués, en résidence au Grütli en 18/19 et au Théâtre Saint-Gervais en 22/23. En 2020, Céline Nidegger et Manon Krüttli développent ensemble Le Projet Léger, dont le recto Généalogie Léger a été créé au Festival de La Bâtie en 2020, et le verso Miss None à l’automne 21 au Grütli.

Venedig Meer – Julien Jaillot

Edmée

Julien Jaillot est acteur de formation, diplômé de l’INSAS en 2002. Depuis 20 ans, il accompagne les créatrices en tant qu’assistant de création et/ou directeur d’acteurs, que ce soit en Belgique, en Suisse ou en France ; il collabore notamment avec Denis Laujol, Nicolas Luçon, Florence Minder, Léa Pohlhammer, le collectif BPM, Armel Roussel, Baptiste Sornin, et Coline Struyf. Il est également acteur pour Stéphane Arcas, Edith Bertholet, Sofie Kokaj, Antoine Laubin, Armel Roussel et Vincent Sornaga. En 2003, il fonde avec Denis Laujol et Nicolas Luçon la compagnie Ad Hominem, dont il signe la première mise en scène : Poésophia : Dieu est chauve, homosexuel, et il joue de la guitare sèche. En 2016, il rejoint Florence Minder au sein de la compagnie Venedig Meer, et collabore notamment aux mises en scène au POCHE/GVE du Brasier de David Paquet (saison_ensemble, 2018-19) et de Fräulein Agnès de Rebekka Kricheldorf (saison faire_durer, 2019-20).

Venedig Meer – Florence Minder

Edmée

Née en 1981 à Lausanne, Florence Minder est actrice, metteuse en scène et autrice. Formée en jeu à l’INSAS en Belgique, elle développe dès 2011, en parallèle de sa pratique d’actrice, une pratique de créatrice, notamment avec les créations Good Mourning Vostbil (2012), Épisode 1 (2015) et Saison 1, créé au Théâtre National Wallonie-Bruxelles (2017). En 2016, elle fonde la compagnie Venedig Meer avec Manon Faure et Julien Jaillot, qui bénéficie depuis 2019 des subventions de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Venedig Meer est également compagnie associée au Théâtre Varia de Bruxelles. En Belgique, Florence Minder reçoit le Prix SACD Théâtre pour l’ensemble de sa carrière en 2018. L’écriture de Florence met en scène, entre autres, des personnages féminins qu’on ne lui a jamais proposé ; son travail défend la fiction comme un lieu de pensée, d’innovation et de survie. Au POCHE /GVE, Florence Minder et Julien Jaillot ont mis en scène Le Brasier de David Paquet (saison ensemble, 2018-19) ainsi que Fraülein Agnès de Rebekka Kricheldorf (saison faire_durer, 2019-20).