Ce site ne sauvegarde aucune donnée personnelle. Vous pouvez lire notre politique de confidentialité.

jeu. 13.10 20h30
Réserver

Les désirs sexuels chez les adolescent·e·s, entre dispositifs éducatifs et tabous

Rencontres Sexualités et Théâtre – des discussions entre des artistes et des chercheuses au-delà des // masques //.

Discussion à l’issue du spectacle Éveil /Printemps, en présence de Mathieu Bertholet, directeur du POCHE /GVE, metteur en scène et prix suisse des arts de la scène 2021 ainsi qu’Àgnes Földhazi, maitresse d’enseignement HES, responsable des programmes CAS DAS en santé sexuelle, HETS

Rencontres Sexualités & Théâtre

Lieu d’expressions multiples, révélateur social et politique, le théâtre est lié depuis son origine à la question des sexualités. Il a montré de tout temps un potentiel suggestif, subversif et émancipatoire, capable de troubler, déjouer et questionner les normes, les stéréotypes et les rapports de force. Cela lui a valu, au cours du temps, d’être frappé par la censure, qualifié de licencieux, condamné au nom de la morale. Mais l’histoire du théâtre est assurément plurielle, et bien qu’il ait fortement œuvré à déconstruire les stéréotypes et les valeurs conservatrices, il en a parfois aussi été porteur.

En collaboration avec le POCHE /GVE, le Centre Maurice Chalumeau en sciences des sexualités – CMCSS souhaite explorer de vive-voix avec la scène théâtrale contemporaine comment celle-ci offre à la question des sexualités un espace-temps privilégié, à partir duquel émergent de nouvelles représentations et des savoirs concurrents.
De quelle manière l’écriture théâtrale contemporaine, par le texte littéraire et la représentation scénique, interroge-t-elle les sexualités? Comment les sexualités sont-elles mises en scène et représentées? Quelles sont les stratégies et les théâtralités mises à l’œuvre? Avec quels enjeux esthétiques et politiques? Qu’est-ce que serait un théâtre du « sexuel » ou un théâtre queer?

À partir des spectacles Trigger Warning, et Éveil /Printemps, des discussions entre des artistes et des chercheuses auront lieu à l’issue des représentations, pour des échanges au-delà des masques uniformes et limitants. Elles nous permettront d’aborder les questionnements ci-dessus, ainsi que plus spécifiquement, les thématiques de l’hypersexualisation des corps et de la construction raciste de la sexualité, de l’adolescence et du désir, du cyberharcèlement, des peurs et des scripts liés aux sexualités.

gratuit