Ce site ne sauvegarde aucune donnée personnelle. Vous pouvez lire notre politique de confidentialité.

mer. 19.10 13h
Réserver

LAAB 1

suivi des représentations de Trigger Warning et de Éveil /Printemps

Avec les LAABS de la mise en scène, Manon Krüttli propose à celles* qui s’y confrontent (de façon répétée ou de manière occasionnelle) de réfléchir ensemble aux questions spécifiques que pose la mise en scène comme pratique et comme geste artistique.

Alors que le métier de metteure en scène n’est vieux que d’une centaine d’années, que le Regietheater « s’empoussière » et que les rapports de pouvoir usuels apparaissent enfin comme violents et stériles ; quelles sont les façons de faire de la mise en scène aujourd’hui ? Quelles sont les puissances et les possibles de cette pratique qui propose d’agencer les signes pour donner à lire la scène ?

Alors que la fonction de metteure en scène appelle généralement le travail solitaire, les LAABS sont une tentative de penser en commun ce que peut être la mise en scène du point de vue du sens, du geste artistique, de l’humain et du politique. En fonction des questionnements de chacune nous discuterons notamment direction d’actrice, codes de jeu, dramaturgie, gestion du temps, rituels, organisation des répétitions, collaborations, fonction vs pouvoir etc.

Nous excluons consciemment de la discussion tous les aspects liés à la production (recherche de fonds et de partenaires, questions liées à la loi du travail etc.).

Toute personne ayant actuellement une pratique de la mise en scène (metteure en scène au long cours, actrice, dramaturge, scénographe occupant une fonction de mise en scène dans un projet, membre d’un collectif où toutes les fonctions de la création sont partagées, etc.) est bienvenue aux LAABS.

Les séances sont indépendantes les unes des autres. Cinq participantes au maximum par séance.

Les LAABS de la mise en scène

un espace de discussion et de partage des savoirs pour metteures en scène

Avec les LAABS de la mise en scène, Manon Krüttli propose à celles qui s'y confrontent (de façon répétée ou de manière occasionnelle) de réfléchir ensemble aux questions spécifiques que pose la mise en scène comme pratique et comme geste artistique.

// La vertu de notre intelligence est moins de savoir que de faire. "Savoir n'est rien, faire est tout". Mais ce faire est fondamentalement acte de communication. Et, pour cela, "parler est la meilleure preuve de la capacité de faire quoi que ce soit". Dans l'acte de parole, l'homme ne transmet pas son savoir, il poétise, il traduit et convie les autres à faire de même.//

Jacques Rancière

Les 5 séances proposées sont indépendantes les unes des autres.
CHF 15.-  LAAB + spectacle qui suit
CHF 5.- LAAB uniquement