fbpx

auteures

__ stück labor

Né à l’initiative du Theater Basel, ce programme de soutien aux jeunes auteures* réunit trois théâtres suisses. Au Theater Basel et au Konzert Theater de Berne s’est allié pour la première fois la saison dernière un théâtre romand, le POCHE /GVE. Stück Labor invite sur concours une auteure au début de sa carrière à partager la vie de l’un de ces trois théâtres durant une année, ainsi qu’à écrire une pièce qui sera créée la saison suivante dans son théâtre d’accueil. Les jeunes auteures bénéficient d’un accompagnement critique et dramaturgique dans leur projet d’écriture. Des échanges et des rencontres sont organisées entre les trois théâtres et des tables rondes permettent de rencontrer des auteures confirmées. Tout comme POCHE /GVE, Stück Labor s’engage pour redonner une place centrale aux auteures dans la fabrique vivante du théâtre.

Dans sa volonté de repenser le système de fabrication du théâtre en s’inspirant de la culture des Stadttheater germanophones (théâtres d’ensemble et de répertoire), cette rencontre entre  POCHE /GVE et Stück Labor est une ligne de flottaison entre ces deux cultures suisses du théâtre. Avec cette collaboration, les théâtres participants rendent perméables les frontières intérieures de notre pays pour les textes et leurs auteures, la part la plus navigable de nos machines de théâtre.

Aujourd’hui, nous approfondissons cette réflexion sur les moyens de production, les formes et les diverses pensées du théâtre (contribuant ainsi au débat joyeux sur les permanences artistiques) avec la création d’un véritable ENSEMBLE au POCHE /GVE.

Cette saison, vous découvrirez à la fois La chute des comètes et des cosmonautes de Marina Skalova, notre dramaturge Stück Labor de la saison passée et les figures de Sarah Jane Moloney, qui lui succède à ce poste.

 

__ dramaturge de saison 

 Sarah Jane Moloney

Nous aimons être ensemble, nous aimons travailler ensemble, faire ensemble. Nous aimons cette envie que nous avons lue chez Sarah Jane Moloney d’embarquer sur notre bateau, de participer avec nous à ce projet, de tirer les lignes entre ces havres, ces textes et ces schémas. Sarah Jane Moloney relie déjà de nombreux points sur la carte du POCHE /GVE : entre les langues – elle se balade dans l’anglais comme à la maison tout en vivant en français –, entre les genres – elle ambitionne, tout comme POCHE /GVE, de donner la place qui revient au féminin (sans pour autant en ôter au masculin) – et entre les côtes de la Méditerranée – elle emmène sur son radeau la littérature antique, pour interroger notre passé culturel et flouter nos évidences. Son projet d’écriture – car une auteure Stück Labor s’engage au POCHE /GVE avec son envie d’écrire du théâtre – appelle la figure de Sappho, les rivages iconiques de Lesbos et les gilets de sauvetage oranges… Elle passe et repasse sur les plages, où les touristes ont cédé la place aux migrantes. Elle délie les palimpsestes de l’île idyllique pour déchiffrer nos contradictions.

Parce que déchiffrer, délier pour mieux relier, sont aussi des passions du POCHE /GVE, Sarah Jane Moloney est la dramaturge de cette saison à venir, où nous allons ENSEMBLE décrypter les schémas et les graphiques de nos relations à l’aune de ses figures.

__ auteures de la saison

Enzo Cormann / L’Histoire mondiale de ton âme

Écrivain, metteur en scène, performeur et enseignant, Enzo Cormann est l’auteur d’une trentaine de pièces de théâtre et de textes destinés à la scène musicale, traduits et joués dans de nombreux pays. En France, ses pièces et ses essais sur le théâtre sont publiées aux Éditions de Minuit et aux Solitaires Intempestifs. Il est aussi l’auteur de plusieurs romans aux Éditions Gallimard. En compagnie du saxophoniste Jean-Marc Padovani, il conduit depuis 1990 l’équipée jazzpoétique de La Grande Ritournelle dont le dernier album Films Noirs sort en 2012. Maître de conférences, il enseigne à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT), à Lyon, au sein de laquelle il dirige depuis 2003 le département des Écrivaines Dramaturges, ainsi qu’à l’Université Carlos III de Madrid, dans le cadre d’un Master de Création Théâtrale. Parmi ses dernières parutions, il faut citer Pas à vendre paru chez Gallimard en 2014, Personne ne bouge aux Solitaires Intempestifs en 2015 et Le Blues de Jean Lhomme, un livre sonore destiné au jeune public et édité par La Joie de Lire en 2013.

 

Perrine Gérard / La Largeur du Bassin

Après une classe préparatoire et un Master en Lettres Modernes à l’Université Lumière de Lyon, Perrine Gérard intègre le département d’Écriture Dramatique de l’ENSATT sous la direction d’Enzo Cormann et mAthieu Bertholet. En 2013, elle participe à l’écriture collective du Grand Ensemble mis en scène par Philippe Delaigue ainsi qu’à la Mousson d’Hiver avec le texte This is not a Witch Hunt destiné aux adolescents. Avec la pièce Holy Violet, elle est lauréate des Journées de Lyon qui récompense les auteures de théâtre. Depuis 2014, elle collabore régulièrement avec Julie Guichard qui signe la mise en scène de Nos Cortèges au Théâtre National Populaire de Lyon. En 2017, Perrine Gérard participe pour la seconde fois au Festival En Acte(s) avec Blue Lagoon Social Club. Elle écrit pour Philippe Delaigue des petites mythologies autour de Tirésias et participe au projet Lieux Secrets avec Gris, pièce déambulatoire sur la période de l’occupation à Villeurbanne. La Largeur du Bassin s’est distingué comme // coup de coeur // du bureau de lecture de France Culture.

 

José Manuel Hidalgo / Bajo el signo de Tespis

Né en 1995, il est tout récemment diplômé en Littérature dramatique et théâtre de l’Université nationale autonome du Mexique. Le succès de ses pièces est immédiat et fulgurant : en 2016 et 2017, il est finaliste du Prix national de jeune dramaturgie Gerardo Mancebo del Catillo pour ses pièces Bye bye bird et Ataraxia o las ganas siempre sobran. En 2017 également, il remporte le prestigieux Prix national de dramaturgie Manuel Herrera pour Bajo el signo de Tespis. Il est aussi invité à présenter ses textes dans de nombreux festivals mexicains tels que le Festival des jeunes dramaturges de Querrétaro ou la Semaine de la dramaturgie du Nuevo León. Ses pièces sont publiées par différentes maisons d’édition et fonds éditoriaux nationaux, leur assurant ainsi une belle visibilité auprès des lecteurs.

 

Mishka Lavigne / Havre

Mishka Lavigne est auteure dramatique. Elle a écrit plusieurs pièces dont Virgile, Mur et Cinéma, texte qui a reçu l’Aide à la création du Centre national du théâtre à Paris. Elle travaille en ce moment au développement de Copeaux en collaboration avec le metteur en scène Éric Perron et Shorelines, un nouveau texte en anglais avec l’artiste Emily Pearlman. Son travail a été récompensé par de nombreux prix dont le Prix national d’excellence RBC pour une artiste émergente. Le texte Havre a été mis en lecture en 2016 à Ottawa, à Montréal, aux Francophonies en Limousin, en France et est traduit cette année en anglais par Neil Blackadder pour IVP Chicago 2018 et en allemand par Frank Weigand pour le Festival Primeurs de Sarrebrück 2018. Par ailleurs, Mishka Lavigne est elle-même traductrice littéraire, autant vers le français que vers l’anglais et principalement pour le théâtre. Récemment, elle a écrit sa première pièce en anglais: Albumen, développée aux Etats- Unis. Elle est aussi est membre fondatrice des Poids Plumes, collectif d’auteures de Gatineau/ Ottawa.

 

Lukas Linder  / El funesto destino de Karl Klotz

Né en 1984 dans le canton de Zurich, Lukas Linder étudie la littérature allemande et la philosophie à l’Université de Bâle, ville qu’il habite depuis 2004. En 2008, il participe au laboratoire d’écriture du Théâtre de Düsseldorf, sous la direction de Thomas Jonigk, expérience qui donne naissance à sa pièce die Trägheit (Le paresseux) primée par le prix du jury et du public de ce même laboratoire. En 2011-2012, il bénéficie de la bourse d’écriture Stück Labor et est auteur associé du Théâtre Orchestre Bienne Soleure. En 2015, celui que l’on qualifie régulièrement de // nouveau Dürrenmatt //, gagne le premier prix du prestigieux concours dramatique Heidelberger Stückemarkt organisé par le Théâtre orchestre de Heidelberg avec sa pièce der Mann aus Oklahoma (L’homme de l’Oklahoma).

 

David Paquet  / Le brasier

David Paquet est diplômé du programme d’Écriture Dramatique de l’École Nationale de théâtre du Canada en 2006. Parmi ses pièces, on compte Porc-épic, 2 h 14, Appels entrants illimités, Les Grands-mères mortes qu’il cosigne, Le brasier, Histoires à plumes et à poils cosignée également et Papiers mâchés, un solo de stand-up poétique qu’il interprète lui-même. Maintes fois primées, ses oeuvres ont été présentées dans plus d’une dizaine de pays en Europe et en Amérique du Nord. Il a aussi signé la traduction de In this world/Ce monde-là de Hannah Moscovitch. Artiste en résidence au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui de 2015 à 2017, il travaille actuellement à l’écriture de deux nouvelles pièces, une pour le Théâtre la Seizième de Vancouver et l’autre pour le Théâtre Bluff de Montréal. En plus de sa démarche en écriture, il accompagne régulièrement d’autres auteures en tant que dramaturge et formateur, entre autres pour l’Association des théâtres francophones du Canada, l’École nationale de théâtre du Canada et le Centre des auteurs dramatiques.

 

Guillaume Poix / La Côte d’Azur

Né en 1986, Guillaume Poix est auteur et metteur en scène. en 2014, il publie un premier texte aux éditions Théâtrales, Straight, qui reçoit de nombreux prix. Suivent Wave, commande de l’Institut français de Cotonou où le texte est joué en 2015 ainsi que Waste, mis en scène par Johanny Bert en 2016 au POCHE/ GVE. Waste interroge les relations Nord-Sud à travers la gestion des déchets informatiques dans une décharge au Ghana. Ce sujet est encore au centre de son premier roman Les Fils conducteurs, paru aux éditions Verticales pour Gallimard en 2017 et lauréat du Prix Wepler – Fondation La Poste. Pour le théâtre, Guillaume Poix est dramaturge associé du POCHE/GVE lors de la saison 2015/2016. Il écrit la pièce Et le ciel est la terre qui reçoit l’aide à la création du CNT et le // Scenic Youth //, prix des lycéens pour les nouvelles écritures à Béthune. Il met en scène sa pièce Tout entière pour le centre dramatique de Normandie-Vire ainsi que WIP avec Pauline Sales, qui regroupe les textes de Roland Schimmelpfennig, Vincent Farasse, Pauline Peyrade et lui-même pour la Comédie de Saint-Étienne.

 

Ferdinand Schmalz / la résistance thermale

Né en 1985 en Autriche, Ferdinand Schmalz étudie le théâtre et la philosophie à Vienne. Avec sa première pièce am beispiel der butter (à l’exemple du beurre), il est élu jeune auteur dramatique de l’année par la revue Theater heute et gagne le Retzhofer Dramapreis, ainsi que la bourse destinée aux dramaturges de la ville de Vienne. Sa seconde pièce, dosenfleisch (viande en boîte), produite par le Burgtheater de Vienne, est choisie pour l’ouverture du Festival Autorentheatertage du Deutsches Theater de Berlin avant d’être sélectionnée pour les Journées théâtrales de Mülheim en 2016. La pièce der herzerlfresser (le croquecoeurs), créée au Schauspiel Leipzig, est reprise par le Deutsches Theater et par le Burgtheater de Vienne. Avec der thermale widerstand (la résistance thermale), créée au Schauspielhaus Zürich, Ferdinand Schmalz est de nouveau invité aux Journées théâtrales de Mülheim en 2017. La même année, il obtient le Prix de Littérature comique de Kassel ainsi que le prix Ingeborg Bachmann pour son texte mein lieblingstier heißt winter (mon animal préféré s’appelle hiver).

 

Marina Skalova / La chute des comètes et des cosmonautes

Née à Moscou en 1988, Marina Skalova s’installe en Suisse après des études de philosophie entre Paris et Berlin. En 2014, elle suit le cursus d’écriture littéraire et de traduction à la Haute école des Arts de Berne. Son recueil bilingue Atemnot (Souffle court) reçoit le Prix de Poésie de la Vocation et paraît chez Cheyne éditeur en 2016. Il est suivi par Amarres édité par L’Âge d’Homme puis Exploration du flux aux éditions du Seuil en 2018. Ce texte est un flux d’écriture musical, poétique et politique qui a fait l’objet d’une pièce sonore réalisée par le metteur en scène Jérôme Richer, avec la musicienne Simone Aubert. En collaboration avec la photographe Nadège Abadie, elle crée le projet Silences de l’exil, propose des ateliers à des exilées et réalise une exposition interdisciplinaire mêlant textes, images et photos. Dramaturge de la saison_ drüüü au POCHE/GVE, elle a notamment traduit CHANGE L’ÉTAT D’AGRÉGATION DE TON CHAGRIN de Katja Brunner, mis en scène par Anna Van Brée et a animé des ateliers d’écriture.

© 2017 POCHE /GVE tous droits réservés. Design: oficio - Développement: wonderweb