fbpx

auteures

__dramaturge de la saison

Karelle Ménine

© Dorothée Thébert

Karelle Ménine est une auteure, historienne, journaliste et artiste plasticienne franco-suisse et enseignante en sémiologie de l’image au Centre de Formation Professionnelle (CFP) Arts de Genève. Son travail prend la forme d’essais, de pièces théâtrales, d’installations ou de fresques, telles que La Phrase à Mons en Belgique en 2015 où elle a déployé 10 kilomètres de littérature écrite à la main. Son ouvrage La Pensée, la Poésie et la Politique est adapté par le comédien sociétaire Christian Gonon à La Comédie Française en octobre 2020.

Intranquille, Karelle Ménine ne laisse aucune évidence se reposer sur ses certitudes, elle ébranle, secoue et interroge toutes les habitudes. Elle dérange les armoires bien rangées de la culture usuelle. Mais c’est avant tout son obsession pour le mot, pour sa place dans l’espace public, son rôle dans la Cité, et son pouvoir subversif qui fait d’elle la dramaturge de saison adéquate pour ouvrir le RÉPERTOIRE du POCHE /GVE et interroger les textes et leur nécessité aujourd’hui. Par le biais du MASQUE comme révélateur des codes et des rôles sociaux, elle éclaire les relations humaines et les constructions idéologiques dans les pièces de cette saison et tisse une toile entre ces dernières. Acceptez son invitation, et tombez vos masques !

 


 

__ auteures de la saison

 

Patricia Highsmith / Edith (Le journal d’Edith)

Patricia Highsmith (1921-1995) est une romancière américaine, célèbre pour ses thrillers psychologiques. Son premier roman, L’inconnu du Nord-Express, est publié en 1950 et porté à l’écran par Alfred Hitchcock dans un film culte au titre homonyme. Maîtresse de l’humour noir et du suspense, elle excelle dans la rédaction de nouvelles macabres et satiriques. Parmi ses grands succès, Le talentueux Mr. Ripley, sorti en 1955, marque le début d’une saga de quatre romans mettant en scène Tom Ripley, meurtrier affable et amoral dont les aventures sont également adaptées au cinéma. Quelques années auparavant, son éditeur censure son deuxième roman, Carol, qui met en scène une relation amoureuse entre deux femmes, et l’oblige à le publier sous le pseudonyme de Claire Morgan. Republié au Royaume-Uni sous son vrai nom, il devient un ouvrage culte de la littérature lesbienne. Après avoir quitté les États- Unis, Patricia Highsmith s’établit en Angleterre, en France et en Suisse, où elle passe les quinze dernières années de sa vie en solitaire, à l’écart des interactions sociales.

 

Rebekka Kricheldorf / La maison sur Monkey Island

Rebekka Kricheldorf est née en 1974 à Fribourg- en-Brisgau. Après des études de romanistique à l’Université Humboldt de Berlin, elle suit la formation d’écriture scénique à l’Académie des Arts de Berlin. En 2004, elle est auteure en résidence au Théâtre National de Mannheim, et dramaturge-auteure en résidence et membre de la direction artistique du Theaterhaus Jena de 2009 à 2011. Elle reçoit de nombreux prix pour ses pièces, qui sont notamment montées au Staatstheater de Kassel, au Stadttheater de Berne, au Schauspielhaus de Hambourg et au Théâtre d’Osnabrück. Villa Dolorosa (2009) et Testostérone (2013) sont présentées dans le cadre des Journées des Auteures du Deutsches Theater de Berlin et leur auteure est nominée deux années de suite pour le Prix du Théâtre de Mülheim. Au POCHE /GVE, Extase et Quotidien et Villa Dolorosa sont mises en scène par Guillaume Béguin lors de la saison_ unes, sloop1/comédies allemandes et plus récemment, Fräulein Agnès est mise en scène par Florence Minder pour la dernière saison_ faire durer.

 

Claudine Galea / Au Bord

Claudine Galea est l’auteure de nombreuses pièces de théâtre, romans, textes radiophoniques et livres jeunesse, traduits dans une douzaine de langues. Son théâtre est publié aux éditions Espaces 34, ses romans aux éditions Verticales, Rouergues et Seuil et ses livres jeunesse chez Thierry Magnier. Elle est auteure associée du Théâtre National de Strasbourg (TNS) dirigé par Stanislas Nordey et membre du comité de rédaction de la revue théâtrale Parages. Elle est lauréate de nombreux prix, dont le Prix Radio SACD 2009 pour l’ensemble de son travail radiophonique, et obtient deux fois le Grand Prix de Littérature dramatique : en 2011 pour sa pièce Au Bord, mise en scène par Michèle Pralong lors de la saison_unes du POCHE /GVE, puis en 2019 dans la catégorie Jeunesse, pour sa pièce Noircisse. La sortie d’une adaptation au cinéma de sa pièce Je reviens de loin, réalisée par Mathieu Amalric, est prévue dans le courant de l’année 2020 sous le titre Serre moins fort.

 

Philippe Malone / Krach

Philippe Malone est un écrivain, dramaturge et photographe français né en 1968. Il a écrit une vingtaine de textes dont Pasaran, Titsa, Morituri, Blast, III, L’entretien, Septembres, Krach ou Sweetie. Ses textes sont traduits et publiés en allemand, polonais, italien et espagnol et sont régulièrement lus, joués ou mis en ondes, tant en France (Comédie française, Festival d’Avignon, Rencontres de la Chartreuse…) qu’à l’étranger (Schaubühne, Deutsches Theater, Rideau de Bruxelles…). Il collabore avec les musiciens Franck Vigroux et Franco Mannara, le metteur en scène Laurent Vacher et la chorégraphe Rita Cioffi. Depuis 2005, il coécrit dans le groupe d’écrivains Petrol avec Lancelot Hamelin, Sylvain Levey et Michel Simonot. Il a enseigné plusieurs années à l’ESAD de Paris et à l’ENSATT de Lyon et suit les travaux en cours d’écriture d’écrivaines*, de compagnies de théâtre et d’étudiantes en qualité de dramaturge. Son texte Krach, créé au POCHE /GVE lors de la saison_drüüü, mis en scène par Selma Aloui et interprété avec brio par Fred Jacot-Guillarmod est recréé cette saison.

 

Tennessee Williams/ Tokyo Bar

Tennessee Williams (1911-1983) est un écrivain, dramaturge et poète américain né d’une famille modeste dans le Mississippi. Ses pièces ont notamment été immortalisées au cinéma par les plus grandes stars de son époque telles que Vivien Leigh, Elizabeth Taylor, Katharine Hepburn, Marlon Brando, Paul Newman ou encore Richard Burton. Sa carrière décolle en 1945 avec la sortie de sa pièce La ménagerie de verre, puis avec l’adaptation à Broadway d’Un tramway nommé Désir, mise en scène par Elia Kazan en 1947 et reprise partout dans le monde. Élu meilleur dramaturge du XXe siècle par Time Magazine, il reçoit le Prix Pulitzer pour cette pièce ainsi que pour La Chatte sur un toit brûlant, en 1955. Excentrique et passionné, Tennessee Williams a vécu avec excès, à l’image de son œuvre. Toujours en mouvement, il a notamment habité en Floride, à la Nouvelle- Orléans, en Italie et a côtoyé les artistes les plus talentueuses de sa génération telles que Jean Cocteau, Carson McCullers, Françoise Sagan, Gore Vidal ou Truman Capote. Il est à ce jour l’auteur américain le plus joué en francophonie.

 

Julia Haenni / Femme disparaît (versions)

Julia Haenni est née en 1988 en Argovie et travaille comme auteure, interprète et metteure en scène en Suisse et en Allemagne. Après des études en Sciences théâtrales et de Littérature allemande aux Universités de Berne et de Berlin, elle étudie la mise en scène à la Haute École des arts de Zurich. Elle cofonde en 2010 la compagnie das Schaubüro et fait dialoguer genres, formats et méthodes en travaillant avec des amatrices, des professionnelles, des adolescentes et des enfants. Ses explorations artistiques l’ont menée sur de nombreuses scènes suisses alémaniques, notamment à Zurich et Berne, où elle a récemment été auteure en résidence du Konzert Theater Bern. Sa pièce Frau im Wald a été sélectionnée en 2019 pour le concours d’auteures Heidelberger Stückemarkt et au Festival de théâtre de Mexico. La même année, elle crée Bodybild! (and now i am gonna roll myself in glitter and roll down that hill wie eine nuss im herbst), un spectacle jeunesse commandé par le théâtre Schauburg München.

 

Edward Albee / Qui a peur de Virginia Woolf?

Edward Albee (1928-2016) est un auteur dramatique américain, dont l’œuvre prend racine dans les milieux artistiques avant-gardistes et bohèmes du Greenwich des années 1950, à New York. Sa pièce la plus célèbre, Qui a peur de Virginia Woolf? (1962) est jouée partout dans le monde et son adaptation au cinéma par Mike Nichols en 1966 est couronnée de plusieurs oscars, dont celui de la meilleure actrice pour l’interprétation d’Elizabeth Taylor. Souvent comparé à Harold Pinter pour son théâtre de l’absurde, Edward Albee met en scène l’échec du rêve américain et les travers de la société moderne. Ses personnages tourmentés et grinçants, parfois grotesques, n’en restent pas moins touchants de par leur vulnérabilité. Entre autres distinctions, il remporte notamment trois Prix Pulitzer pour des œuvres dramatiques, la Médaille nationale des Arts et le Special Tony Award for Lifetime Achievement, la plus haute distinction théâtrale aux États-Unis, pour l’ensemble de sa carrière en 2002.

 

Rainer Werner Fassbinder / Gouttes d’eau sur pierres brûlantes

Rainer Werner Fassbinder (1945-1982) est un réalisateur, auteur, metteur en scène et acteur allemand dont la carrière connaît un très grand succès à la fin des années 1960. Figure incontournable du nouveau cinéma allemand, il est à la fois l’un des artistes les plus controversés de la République fédérale d’Allemagne et l’un des dramaturges allemands du XXe siècle les plus jouées au niveau international. Son œuvre, prolifique, iconoclaste et visionnaire compte une quarantaine de films, une quinzaine de pièces de théâtres et pièces radiophoniques. Sa carrière compte aussi de très nombreuses collaborations artistiques en tant que scénariste, acteur ou metteur en scène, notamment avec l’Antiteater, la troupe de théâtre qu’il fonde en 1968. Soucieux de toucher un large public, l’œuvre plurielle de Fassbinder questionne nos libertés, représente l’aliénation propre aux conflits de classe, et dénonce la résurgence de la terreur dans la société néocapitaliste et consumériste allemande de l’après-guerre.