MÊME FERMÉES, NOUS RESTERONS TOUJOURS OUVERTES. Ouvertes à la ville, aux actrices, aux auteures, à vos peurs, votre besoin de consolation, notre envie d’être ensemble. ON CHANGE TOUT, SAUF CE QU’ON EST ! On change de calendrier, mais pas de répertoire, d’année, mais pas d’actrices ! Même fermées nous faisons répertoire, écho, sismographe, nous prenons des notes discrètes de ces temps incertains. L’incertain, le flou, la recherche du vrai, nous connaissons : nous répétons, nous improvisons, nous transformons, nous nous adaptons. À tout, même à l’incertitude et aux louvoiements. Nous avions tout prévu, croyions-nous : nous ne pouvions pas prévoir ce cours erratique, cette incertitude, cette cassure dans notre confédéralisme… AUSSI PSCHIIIT QUE POSSIBLE, AUSSI VAINEMENT QUE NÉCESSAIRE. Nous continuons de recommencer à recontinuer de nous remettre au boulot, nous ne savons plus très bien pourquoi, mais nous savons pour qui, chères spectatrices. Excel n’a plus de secrets pour nous, et nous sommes ravies de pouvoir bientôt vous présenter notre calendrier version 28 pour le début (peut-être) de notre saison RÉPERTOIRE en janvier, en février, en mars. En solidarité avec vous, avec les soignantes, les corps touchés, les familles attristées /endeuillées, les destins secoués, MÊME FERMÉES NOUS RESTONS OUVERTES pour prendre le temps, arrêter le flux, faire une pause dans le flot de la consommation, laisser de la place à la réflexion. Et penser au monde d’après. Un autre monde est possible. Un autre théâtre est possible. Théâtre novateur dans ses textes, dans la manière de fabriquer du théâtre, nous avons toujours été fières d’être ce pont entre les Romandes et les autres, par-dessus la barrière de Röstis. Nous restons OUVERTES, à l’écoute, même par-dessus le Coronagraben. Nous serons là, AUSSI VITE QUE POSSIBLE, AUSSI ESSENTIELLES QUE NÉCESSAIRE, pour penser, pour réparer, pour faire mieux le monde d’après… Nous avons eu le temps d’écouter le monde. De répéter au-delà de nos espoirs. Nous serons prêtes pour penser les plaies ! Pour questionner les manquements, pointer les luttes d’égos, les querelles de chapelles et les frontières d’immunité. Nous fermions quand les autres restaient ouvertes, nous aurions pu ouvrir alors qu’il fallait fermer. Nous aurions aimé autant de courage d’en haut qu’il nous en est demandé pour tenir encore ! Et pour vous ouvrir d’autres salons, d’autres perspectives, laisser d’autres espaces que des files devant les boutiques et les remonte-pentes…Nous sommes heureuses de pouvoir travailler. Nous serons toujours ouvertes pour vous ! Et nous n’irons pas skier ! (Nos rotules…) Prenons soin de nous, prenez soin de vous (et vos rotules) et de celles qui vous sont chères! NOUS RESTONS FERMEMENT OUVERTES POUR VOUS ! Parce que nous le pouvons grâce à vous. Pour vous.

Rendez-vous en janvier, février, mars, pour connaître la toute dernière version de notre calendrier!

 

///

 

POCHE /GVE soutient NO CULTURE NO FUTURE

Lettre ouverte des travailleuses de la culture noculturenofuture.ch